Accueil

Les opportunités du déstockage dans l’habillement
Le déstockage sur des produits vestimentaires ce sont des prix attractifs pour des produits de qualité identiques aux articles vendus en magasin. À la fois une opportunité pour les entreprises de vider leurs stocks d’invendus pour accueillir les stocks de la prochaine tendance, à la fois une opportunité pour les acheteurs de se procurer des vêtements de bonne qualité à des prix au rabais. Ce déstockage, c’est des soldes toute l’année sur tout type de vêtements.

Un monde nouveau pour tous
Combien d’entreprises se sont retrouvées dans l’impossibilité de faire face à ses concurrents car impossible de se procurer des produits de qualité avec un budget moins important que les autres. Grâce au déstockage les petites entreprises vont enfin pouvoir montrer qu’elles existent et qu’elles sont prêtes à se battre pour mériter sa part de marché. C’est une nouvelle chance offerte pour les entreprises les plus petites qui peuvent se procurer des biens de qualités à des prix très corrects.

Des économies faciles
Le déstockage c’est la meilleure manière de réaliser des économies sans devoir totalement changer son organisation, sans avoir recours au licenciement. Mais simplement en passant un appel à une société de déstockage à la fois pour acheter des stocks au meilleur prix du marché mais également en éliminant les coûts de stocks qui vous sont inutiles en les revendant via une société de déstockage sans vous compliquer la tâche.

Ne plus avoir peur du changement
Dans une société ou tout évolue vite, les produits sont souvent très vite dépassés par un autre plus récent, plus à la mode, plus moderne. Or ceci représente une crainte pour les entreprises dans le sens où celles-ci peuvent parfois se retrouver avec des invendus et des lots entiers de marchandise non-vendue parce que les produits ne sont plus au goût du jour. Le déstockage offre une solution aux entreprises qui n’ont plus à craindre des stocks invendus puisque ceux-ci peuvent être pris en charge par des sociétés de déstockage.

Le déstockage, un marché pour la planète
Aujourd’hui, les entreprises se voient de plus en plus obligées à respecter la planète mais beaucoup veulent également contribuer à cette cause. Cependant en tant qu’entreprise il est parfois difficile de prendre des mesures, celles-ci étant généralement coûteuses. Or, toute entreprise, selon les biens qu’elle produit et les moyens qu’elle possède, ne peut agir dans ce sens. Le déstockage permet de réutiliser des produits qui autrement seraient perdus : alors, voilà une solution simple à mettre en place pour les entreprises qui ne coûtera pas plus cher, bien au contraire, et qui contribuera à cette cause.

Les produits déclassés séduisent aussi
Une petite imperfection à peine visible, un statut de produit d’exposition, un emballage abîmé, une couleur non conforme… Il n’est pas rare que des produits déclassés deviennent plus difficilement vendables à la clientèle habituelle qui ne tolérera pas le moindre défaut ou qui souhaitera absolument acquérir un article vierge de toute manipulation. Il reste alors des acquéreurs moins regardants sur ce type de détails, des consommateurs qui, pour un coût revu à la baisse, seront ravis de pouvoir enfin s’offrir un bon aspirateur ou une chaîne hi-fi récente.

De nouveaux marchés grâce au déstockage
Quand changement de mode rime avec fins de série, quand cessation d’activité s’associe à la perte des invendus, de nombreuses sociétés cherchent à reclasser ces marchandises dont plus personne ne semble vouloir. Quelles sont alors les solutions qui se présentent à elles pour que ces stocks ne restent plus dans les zones sombres des entrepôts ? Le déstockage est de ces réponses capables d’ouvrir aux entreprises des marchés qu’ils n’atteignent pas d’ordinaire, de cibler une nouvelle clientèle. Le site soldoo est de ces professionnels.

Pourquoi se tourner vers le déstockage ?
Une avarie subie à l’occasion d’un transport, rendant la présentation des produits moins qualitative que prévu, mais n’atteignant cependant pas l’intégrité des marchandises, une palette de mobilier quelque peu abîmée occasionnant de légères griffures à peine visibles mais malgré tout remarquées, une commande annulée au dernier moment, sont autant de situations qui contraignent les fournisseurs à conserver leurs articles, désormais dévalués, dans leurs stocks. A terme, que faire de ces invendus, qui, même soldés par les enseignes, restent sur les bras ? Il existe pourtant un moyen de les vendre moyennant une révision des tarifs : le déstockage.

Comment user du déstockage ?
Parce que trouver, pour cette commande finalement refusée par le client, des acheteurs qui ne s’arrêteront pas, eux, sur un petit souci d’emballage non conforme, n’est en général pas une chose aisée, certaines sociétés se sont spécialisées dans le domaine du déstockage. Fortes d’un réseau de clients fait de grandes surfaces, de vendeurs ambulants et de solderies, elles permettent d’écouler des marchandises invendues sur leur marché habituel. Avec ces entités, c’est un tout nouveau marché qui s’ouvre.

Grand’Mère pour un café à la page
René Monnier était un précurseur. Que ce soit en termes de publicité ou de vente par correspondance de café qu’il avait initié avec les cafés “Privilège”. Avec cette nouvelle marque qu’il lance en 1954, depuis le nord de la France, sa femme le baptise café Grand’Mère et crée les premiers logos. En 1977, il récidive avec Carte Noire et son haut de gamme. Depuis, l’enseigne a rejoint le groupe Mondelez International. C’est aussi la marque qui, en 1987, sera à l’origine de la fête des grands-mères. Café soluble, café en grains, café au lait, décaféiné, expresso, dosettes, la gamme s’est largement enrichie, depuis.

Granola, doux et moelleux
Apparue en 1972, la marque Granola est une création de l’enseigne nantaise Lu. Avec elle, petits et grands dégustent ces savoureux biscuits sablés nappés de chocolat au lait. Ils les trouvent d’ailleurs aussi en version chocolat noir ou chocolat au lait avec caramel et noix de coco. Des gâteaux type cookies et la toute dernière sortie “cœur extra” sont également disponibles dans les rayons de nombreuses surfaces de vente. Pour une pause gourmande, un goûter entre amis ou après le sport, ce biscuit est idéal. Connus et reconnus, ces articles font partie des marchandises à ne pas laisser de coté.

Volvic, source de vitalité
Une eau de source également propriété du groupe Danone. Contrairement à son homologue Evian, du même groupe, Volvic provient, non pas des Alpes mais du Massif Central et, plus précisément, du département du Puy-de-Dôme. Avec une production qui dépasse le milliard de litres, la marque n’a pas à rougir d’être dépassée par l’autre enseigne du groupe. L’eau minérale de la source Clairvic est très prisée et possède ses adeptes. D’autant qu’un centre Volvic a été ouvert pour la recherche sur les oligo-éléments, afin de faire valoir ses bienfaits.

Le petit déjeuner en famille avec Kellogg’s
Avec une vaste palette de références, Kellogg’s propose aux familles de prendre de bons petits déjeuner bien équilibrés. Des céréales accompagnées de miel, de chocolat, de caramel ou de fruits secs aux biscuits de petit déjeuner faciles à emporter, le matin commence bien. Mais la marque va encore plus loin en pensant aux petites fringales qu’elle vient satisfaire avec ses barres céréalières, de parfaits petits en-cas aux qualités nutritives spécialement étudiées. D’ailleurs, une gamme spécialement conçue pour aider à garder la ligne est aussi disponible.

L’instant fraîcheur avec Nestea
Quoi de mieux qu’un bon thé glacé pour se désaltérer en plein été ? Nestlé, le groupe suisse, l’a bien compris en développant son identité Nestea déjà présente avec un thé soluble depuis les années 1970. Aux saveurs citron, pêche blanche, tropical ou agrumes, les parfums viennent convaincre même ceux qui ne sont pas adeptes, à l’origine, de thé vert. Un rafraîchissement très apprécié partout dans le monde pour une enseigne qui place son opération commerciale sur la note de la liberté et de la fraîcheur.

La résolution des litiges transport
Un camion qui se renverse, une livraison qui a pris une légère humidité ou qui a subi les affres d’un incendie sur le bateau, sont autant de raisons qui peuvent mener à des litiges transport entre le vendeur et l’acquéreur des marchandises. Que deviennent, alors, ces palettes entières de produits qui conservent toutes leurs qualités, malgré des emballages peut-être endommagés ? Quand le destinataire refuse de prendre ces articles, il est encore possible de se tourner vers les professionnels du déstockage qui sont en mesure de remettre ces marchandises à la vente après en avoir révisé le prix.

Les belles opportunités du déstockage

Dans notre société de consommation actuelle, où chacun souhaite obtenir le meilleur rapport qualité/prix, la solution du déstockage répond à une réelle demande. En effet, puisque dans bon nombre de cas, la baisse des prix n’implique pas celle de la qualité des produits, les fins de série, les palettes refusées ou les lots de marchandises invendues vont pouvoir trouver preneur. Le site soldoo.com offre, à ces articles, la possibilité de se rendre utiles, tout en permettant aux petits budgets de se faire plaisir.

Des marchandises issues de litiges

Tout au long de leur activité, les entreprises sont confrontées à divers aléas, que ce soit de leur propre fait ou non. Depuis le simple désaccord lors de la livraison à l’avarie subie lors d’une grosse tempête en mer, les litiges sont variés. Ils peuvent avoir, pour conséquence, une commande refusée pour cause de légères rayures sur les marchandises, occasionnées par un mauvais conditionnement lors du transport routier. Ou encore des emballages détériorés par un taux d’humidité trop élevé sans, toutefois, avoir atteint les articles. Ces produits ne sont pas pour autant perdus puisque bien des foyers trouveront, dans ce réfrigérateur ou ce placard, juste très légèrement griffé, un bel intérêt.

Des produits intacts

De même, si les articles sont à l’état neuf mais que leur caractère “dernier cri” n’est plus d’actualité, rien n’est perdu. En effet, lors de la sortie d’une nouvelle collection, d’un nouveau catalogue, ce jeu vidéo, si prisé il y a quelques mois, pourra encore faire des heureux. Tous ne vont pas nécessairement s’équiper du tout dernier modèle de console uniquement pour avoir accès à la nouvelle série de jeux. Ainsi, les fournitures provenant de faillites, de liquidations ou seulement de surstocks trouveront, dans le déstockage, une issue heureuse.